Corpus d’Ananda REGI

 

– Dimanche 28 mars, à l’heure de l’apéro (12h) et jusqu’à 19h.

– Expo visible du 28 mars au 5 avril
  Du lundi au vendredi: 14h-19h
  + samedi 3 & dimanche 4 toute la journée et lundi 5 14h-19h.

Le travail présenté dans cette exposition est une recherche autour du corps et plus particulièrement de la peau. Cet organe est le plus grand et le plus lourd du corps humain. La peau qui enferme et délimite le corps est aussi, par son système nerveux, l’une des ouvertures majeures de celui-ci au monde extérieur.
Du danger de la brûlure au plaisir de la caresse, la peau a plein de messages à faire passer à notre cerveau.
Mais laissons la science et les caresses de côté car le sujet n’est pas la fonction de la peau mais les images qui s’y dessinent.
Dans ce travail, ce sont les formes créées dans les interstices de la peau ou sur les reliefs du corps qui m’intéressent. Les photos présentées pour cette exposition sont le fruit d’un travail de recherche en cours. Il n’est donc pas fini car il est aussi passionnant qu’infini.

Photographe depuis 20 ans, je suis passionné par le portrait et l’image du corps. J’aime le mettre en scène et surtout le mettre en lumière. Le corps est ma matière première. La lumière est mon outil qui va me permettre d’en masquer ou démasquer telle ou telle partie. Lorsque j’éclaire un corps, ma lumière doit souligner ses failles avec beauté. Je peux mettre en lumière la part d’ombre de mon modèle ou faire ressortir sa beauté et ses particularités. C’est peut-être ce regard subjectif sur une personne, une scène ou une situation qui va donner sa singularité et donc sa dimension artistique à une photographie.

Consulter le catalogue d’exposition >>

Accès rapide à toutes les expositions >>

Shopping Basket